Filter by France
Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Corse
Grand Est
Guadeloupe
Guyane
Hauts-de-France
Ile-de-France
La Réunion
Martinique
Mayotte
National
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Provence Alpes Côte d’Azur
Filter by Monde
Afrique
Amérique du Nord
Amérique du Sud
Antarctique
Arctique
Asie
Europe
Océanie
Filter by Types de ressource
À connaître
À écouter
À lire
À voir
Filter by Types d'outil
Fédérer
Agir
Évaluer
S'inspirer
Se former
Filter by Guide
Bourses, prix & résidences
Coopération
Création
Diffusion
Formation
Organisations
Production
Filter by Actualités
Appels à projets
Conférences, ateliers
Expositions, manifestations
Les imaginaires de la Low Tech

Les imaginaires de la Low Tech

Étude et expérimentations sur le rôle des institutions culturelles dans la construction et la diffusion d’imaginaires liés aux Low-techs

Pour l’ADEME, l’innovation low-tech est présentée comme un ensemble d’approches résolument systémiques, s’inscrivant dans une perspective d’autonomie, d’autosuffisance, d’adaptabilité, de transformabilité et de résilience territoriales. 

Toutefois, aujourd’hui, le sujet des low-tech est encore peu approprié par ces institutions, et si nous pensons que celles-ci occupent une place importante pour promouvoir les conditions d’émergence d’un modèle social, organisationnel, culturel, technique et économique low-tech, en dessiner les contours conceptuels et pratiques, notre travail nous a également permis d’explorer les barrières à l’engagement de celles-ci sur le sujet des low-tech. Aussi, notre étude nous a permis d’intégrer à notre réflexion la contraposée de notre problématique initiale en se demandant si et en quoi les arts, et plus spécifiquement les institutions culturelles, en se saisissant de la démarche low-tech, pouvaient l’enrichir.

La notion de low-tech offre l’opportunité aux institutions culturelles de réfléchir à l’accessibilité des propositions consistant à revisiter les techniques. Comment ne pas réduire les propositions low-tech à une série d’images, sélectionnées et diffusées par le haut, et qui ne constituent pas en soi un imaginaire ? Il s’agit ici de se demander comment concevoir une programmation et une médiation démocratique des propositions low-tech. De fait, la question de la participation des publics est au cœur des préoccupations des institutions culturelles.

Double objectif de l’Etude :

  •  Réfléchir à des dispositifs culturels (curation d’artistes, programmation, médiation) que la Villette pourrait proposer autour des low-tech.
  •  Plus largement, défricher le sujet de la culture low-tech et faire émerger des recommandations à destination de toutes les institutions culturelles, notamment franciliennes, qui souhaiteraient s’emparer du sujet, en donnant des pistes sur leur rôle et les moyens à leur disposition pour fabriquer et diffuser des imaginaires alternatifs s’inscrivant dans une démarche low-tech.

Déroulé de l’étude :

1/ Exploration.

L’exploration préliminaire nous a permis d’alimenter la réflexion autour des imaginaires low-tech, autant que la problématique de l’étude. Elle a été réalisée grâce à l’organisation de deux sessions d’acculturation avec les équipes de l’EPPGHV, de deux « Cafés lowtech », et d’une session d’intelligence collective (Artistes invités: Laurent Tixador, Filipe Vilas-Boas)

2/ Expérimentation.

La phase 2 a permis d’élaborer 12 propositions d’action pouvant être mises en place par le Parc de la Villette et appropriables par d’autres établissements culturels sur la thématique des low-tech. L’une de ces propositions a été mise en action, sous la forme d’une exposition itinérante au cours de l’Exposition 100% low-tech, comme une manière de tester cette proposition culturelle sur le low-tech au sein du Parc.

En savoir plus ICI 

3/ Finalisation, restitution, partage.

Cette dernière étape nous a permis de finaliser et de partager ce Livre Blanc, dont l’objectif est à la fois de défricher le sujet de la culture low-tech portée par les institutions culturelles, mais aussi de faire émerger des propositions qui puissent être essaimées et appropriées par d’autres entités culturelles afin qu’elles puissent se faire la chambre d’écho d’une culture low-tech auprès de leurs publics.

Contexte : AMI Low-techs en île-de-france de l’ADEME

Territoire d’étude et d’expériementation : Parc de la Vilette

Partenariat : Villette Makerz et AZIMIO field consulting

Equipe du projet :

Nora Youcefi – Cheffe de projet, rédaction et enquête, AZIMIO

Laurène de Saint Chaffray – Rédaction et enquête, AZIMIO

Samuel Rémy – Référent administratif, expériementations et acculturation, Villette Markerz

Consultez le site web ICI 


A voir aussi

Une pétition visuelle pour l’urgence climatique, une banque d’image pour l’action.
VIVANT, une Saison culturelle pour la Biodiversité
Agrandissement de l’Atelier de la Nature, réserve naturelle et centre d’éco-éducation

  • Actualités
    Actualités

    L'actualité française et internationale des rendez-vous de l'art et de l'écologie : manifestations, appels à projets, rencontres...



  • S’impliquer
    S’impliquer

    Les bonnes pratiques, guides et outils pour réduire ses impacts.



  • Se ressourcer
    Se ressourcer

    Les ressources théoriques et inspirantes sur les enjeux croisés culture et écologie.



  • Fédérer
    Fédérer

    Le répertoire des acteurs de l’écologie culturelle en France et dans le monde.



  • À propos
    À propos

    Ressource0 est le premier média et centre de ressources français réunissant les univers des arts et des écologies. Ressource0 relaie l’actualité française et internationale consacrée à l’art et à l’écologie, diffuse les outils et bonnes pratiques, centralise l’ensemble des références intellectuelles sur cette thématique et recense les acteurs clés. 


This site is registered on wpml.org as a development site.